Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tomas Tranströmer

Publié le par Nouvelles du silence

 

                                                        En Mars -79


Las de tous ceux qui viennent avec des mots, des mots mais pas de langage,
je partis pour l'île recouverte de neige.

L'indomptable n'a pas de mots.
Ses pages blanches s'étalent dans tous les sens!
Je tombe sur les traces de pattes d'un cerf dans la neige.
Pas des mots, mais un langage.



                                                        Soir de Décembre -72

Me voilà, moi, l'homme invisible, peut-être employé
par la grande Mémoire à vivre en cet instant. Et je longe

l'église blanche cadenassée - où un saint de bois sourit
debout, désemparé, comme si on lui avait ôté ses lunettes.

Il est seul. Et tout le reste est là, là là. La pesanteur qui nous presse
sur le travail le jour et sur le lit la nuit.La guerre.



                                                        Répondre aux lettres

(...) Parfois, il existe un abîme entre le mardi et le mercredi, mais vingt-six ans peuvent défiler en un instant. Le temps n'est pas une distance en ligne droite, mais plutôt un labyrinthe, et quand on s'appuie au mur, au bon endroit, on peut entendre ses pas précipités et des voix, on peut s'entendre passer, là, de l'autre côté.(...)



                                                        Sombres cartes postales
 
                                                     II

Il arrive au milieu de la vie que la mort vienne
prendre nos mesures. Cette visite
s'oublie et la vie continue. Mais le costume
se coud à notre insu.


                                                                    ***

Présence de Dieu.
Une porte close s'est ouverte
dans le tunnel des chants d'oiseaux.



(Extraits de Baltiques, traduction de Jacques Outin, Poésie Gallimard).

 

Le prix Nobel de 2011 est mort le 26 mars 2015...

Transtroemer.jpg

Commenter cet article