Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Tallis Scholars

Publié le par Nouvelles du silence

 


Allegri ( 1582 - 1652 ) , Miserere.
Basilica of Santa Maria Maggiore, Rome.

Dès les premières années, le Vatican avait interdit de reproduire ou de diffuser cette oeuvre afin d'en préserver le caractère unique : le transcrire ou le jouer ailleurs qu'en ces lieux était puni d'excommunication.
Selon de nombreuses lettres, en 1770,  Mozart, âgé de quatorze ans, alors qu'il visitait Rome avec son père, eut la chance de pouvoir écouter le Miserere le mercredi de la Semaine Sainte. Le soir même, il retranscrivait le morceau de mémoire. Il l'écouta encore une fois le vendredi qui suivit pour pouvoir faire quelques modifications. Le Miserere obtenu fut publié en 1771 à Londres et l'interdiction papale levée. Mais cette version n'incluait pas les ornements baroques qui faisaient le succès et la beauté du chant. Mozart fut accusé d'avoir volé la partition car il paraissait impossible qu'un enfant de quatorze ans pût, en aussi peu d'écoutes, retranscrire une partition considérée comme très complexe.


Commenter cet article