Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pierre-Albert Jourdan

Publié le par Nouvelles du silence


Si peu de miel à cette heure que les ruches s'emplissent de cris absurdes.


Il restera bien une herbe pour indiquer la sortie.


Sans germe d'amour l'enlacement se termine par un meurtre.


Croire aux mots comme souliers et non comme épingles à fixation.


Une douleur capable de trier les joies qui ne la trahissent pas.


Pourquoi écrivez-vous?
Pour me redresser un peu.


Retrouver le sens des gestes. Le simple fait de tendre la main qui ne soit pas au même instant pose de la cloison insonorisée.


Tellement de meurtriers insensibles pour une si pauvre faim.


Alors l'herbe se dresse comme une revanche inaperçue.


Le souci du sec est l'indice de la terreur.


L'immobilité apprivoise.


Eh bien, vivez-le, ce désastre, il est plein de prodiges.


L'Occidental blasé prêchant le militantrisme.


Peut-être devrait-on faire de la nostalgie le moteur de la transfiguration.


Le courage de ne pas se retourner.


Idéal : tout dire en deux mots - si ce n'est pas une injure.


Une écriture en forme de mie de pain : pour faire passer les arêtes.


Souliers: on marche parfois plus vite à seulement les contempler.


Le Tao dit : "Il préfère être éparpillé comme des cailloux".
L'idée de mur lui est sorti de la tête.


Ne me faites pas croire que nous sommes au XX éme siècle.


Petite ironie au fond de la poche en l'absence de monnaie d'échange.


Le corps pense plus vite.


N'ignore pas la blessure, considère-la comme une marche vers le Haut.



(Extraits de l'indispensable Les Sandales de Paille, son journal en forme de phrases, au Mercure de France, avec une préface d'Yves Bonnefoy)

 

p-a-jourdan-2.jpg
Né le 3 Février 1924, Il est mort le 13 Septembre 1981.
Un site lui est consacré:
http://pierrealbert.jourdan.free.fr/

Commenter cet article

John Taylor 12/05/2011 15:37



A noter qu'une édition bilinque, The Straw Sandals: Selected Prose and Poetry, vient de paraître chez Chelsea Editions à New York. Traduction de John Taylor. Les Sandales de
paille de Pierre-Albert Jourdan sont désormais épuisées chez Mercure de France: cette édition donne accès à l'original pour un grand choix de textes.