Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Léautaud vu par Proust

Publié le par Nouvelles du silence


"Quelle n'a pas été ma tristesse d'apprendre que vous avilissiez la petite magistrature spirituelle dont votre goût et votre élévation et justesse d'esprit vous investissent en couvrant de votre approbation l'être le plus immonde, le plus dénué d'intelligence, de style, de grammaire, de sensibilité, d'originalité (ose-t-on dire après cela de talent?) qui existe, le premier publiciste qui me fasse comprendre le sens du mot innommable, car j'ai quelque dégoût à le nommer, M.Léautaud.
Personnellement je ne le connais pas, j'ignore tout de lui. Mais j'ai lu un livre de lui qui s'appelle Amours et si vous ne trouvez pas que c'est la chose la plus atroce, la plus imbécile qui existe, l'un de nous deux est devenu fou."
(Lettre à Léo Larguier,
fin 1906-début 1907)

Commenter cet article

christian arthaud 01/08/2013 09:29


Proust vu par Léautaud (en 1951) : "Dimanche 21 octobre - Je lis ce soir, dans Le Figaro littéraire, - avec grand intérêt, grand plaisir spirituel, je n'en reviens pas, - le
Prologue d'un roman de Marcel Proust, non publié par lui : Jean Santeuil, en tête duquel il a écrit : Puis-je appeler cela un roman? C'est moins peut-être et bien plus,
l'essence même de ma vie recueillie sans y rien mêler, dans ces heures de [illisible] où elle s'écoule. Une sorte de biographie anticipée, et un vrai roman de la vie intérieure : le style,
le vocabulaire, les reprises, les descriptions, les nuances, les notations, tout est merveilleux dans le Prologue. Il s'y trouve une appréciation des romans de Balzac remarquable de
justesse. Le texte est accompagné de quelques illustrations. Surtout un Marcel Proust sur son lit de mort par Dunoyer de Segonzac, étonnant d'expression. C'est curieux comme dans toutes mes
lectures, depuis un mois, il s'y trouve le sujet de la mort." (Paul Léautaud, Journal littéraire, choix de pages par Pascal Pia et Maurice Guyot. Mercure de France. Folio N° 5580, 2013. Page
1203)