Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Claude Roy

Publié le par Nouvelles du silence


Il a tout lu, mais ne sait pas ce qu'il aime à force de croire qu'il aime ce qu'on lui a dit d'aimer.

                                                                             *
Il y a deux hommes en moi, l'aveugle, et celui qui aide l'aveugle à traverser la route.                           
                                                                             *
Le commencement du bonheur, c'est de renoncer aux plaisirs qui ne font pas plaisir.

                                                                             *
Absolument conforme au modèle à la mode de non-conformisme.

                                                                             *

J'imaginais les espèces d'insectes comme de grandes nations, parlant la même langue. Pas du tout. Les entomologistes m'apprennent que le rythme des messages émis par les abeilles ukrainiennes est très lent, et qu'il n'est pas compris par les abeilles italiennes, bien plus rapides -  et réciproquement.

                                                                              *

Nous vivons une époque de transition.
- Pourquoi? Il y en a d'autres?

                                                                              *
N'aurait-on pas réussi en même temps la fission de l'atome à Los Alamos, et la fission de l'homme à Auschwitz?

                                                                              *

La révolution des imbéciles rend réactionnaire. Le conservatisme des veaux rend révolutionnaire.


                                                                              *

Il n'est pas pessimiste par lucidité, mais par avarice et précaution : s'attendre au pire évite d'être déçu.

                                                                              *

Ersatz


On n'a plus de conversation          mais on a des colloques
On n'a plus de dialogue                 mais on a des débats
On ne sait plus écrire                    mais on sait disserter
On n'a plus de maîtres                  mais des séminaires
On a des notions sur tout              et un savoir sur rien
On n'a plus d'innovateurs              mais une avant-garde patentée et des poètes maudits garantis
                                                       par l'Etat
On n'écrit plus de livres                 on enregistre des entretiens au magnétophone
On ne publie plus                           on s'occupe de la promotion

                                                                             *

Les pseudo-révolutionnaires, partis pour "guérir" la société. On s'aperçoit à la fin qu'ils n'avaient besoin que de guérir leurs névroses.




1915-1997.
Ses "livres de bord" sont au nombre de 6, écrits de de 1977 à 1995 (Permis de séjour, La fleur du temps, L'étonnement du voyageur, Le rivage des jours, Les rencontres des jours, Chemins croisés, dont certains en poche), pleins à craquer de rencontres (Paz, Roubaud, Perec, Aragon, Perse, Brodski, Cartier-Bresson, etc...) de "minimes" (ainsi rebaptise-t-il les maximes), de poèmes, d'observations ornithologiques, de récits de voyage (en Russie, en Chine, au Japon, à Venise)...
Livres d'humaniste.à qui veut se réconcilier avec l'humanité.

333clauderoyehamon

Commenter cet article

Bona 27/01/2011 10:46



Très souvent, il accompagnait mes heures de solitude à Orléans. Je ne le lis plus depuis un moment mais je vais y remédier, tu m'en donnes l'envie. Merci