Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Peter Handke Prix Nobel 2019

Publié le par Nouvelles du silence

Peter Handke


Quelqu'un qui lit n'aura jamais d'"auteur préféré"

                                                     *

Quelqu'un comme Ernst Jünger a certainement surmonté la peur de la mort ("c'est à dire : résolu  de ne plus se livrer à elle"); et qu'a-t-il gagné par là? Complaisance à l'égard de soi-même et fatuité de qui se croit élu

 
                                                     *

Elle se mouvait dans son corps nu comme dans un uniforme


                                                     *

Le mendiant le fit penser à lui-même; aussi ne lui donna-t-il rien

                                                     *

Comme toujours chacun était tout prêt à se laisser convaincre de mépriser quelque chose qu'on aurait fort bien pu aimer

                                                     *

Les hommes bons devraient se montrer plus souvent et plus régulièrement

                                                     *

"Les Mots" de Sartre : la bourgeoisie et ses fils et filles totalement dépourvus d'amour, des "je-sais-tout" qui ne se laissent prendre que par une ironie calomniatrice devenus écrivains : l'emporteront-ils toujours?

                                                    *

Le soir je mis un point d'interrogation derrière la phrase du matin


                                                    *

Il pensa "je n'y arrive plus" et continua

                                                    *


Ecrire quelque chose dont personne ne pourra demander "Qu'est ce que cela veut dire?" et qui en même temps reste tout à fait énigmatique

                                                    *


Pris dans le bavardage, je voyais le crayon sur la table : c'était le vaisseau spatial qui allait m'emporter

                                                    *

Que de choses ressemblent à ce qu'on cherche quand on cherche quelque chose

                                                    *

Les lucioles, c'était "juin" et maintenant cette centaine de guêpes sur une pomme écrasée : "septembre"


                                                    *


Elle entendit sa musique idéale : les battements de coeur de l'autre

                                                    *

Je me souviens d'un instant de tendresse, il y a longtemps - or c'était aujourd'hui même

                                                    *

Aux moineaux on peut dire : "adorables"

                                                    *


Il pensa " sans religion on est perdu" et fut satisfait comme s'il en avait une


                                                    *

"Jusqu'à ce que la forme, pour signe de son accomplissement, ait l'éclat de l'inéluctable" ( Hölderlin, je le crois quoi qu'il dise)

 

(Extraits de l'Histoire du crayon, 1976-1980)

 

 

Recevoir un tract dans la main et lire : "De larges couches de la population, "partout dans le pays", et perdre tout espoir

                                                                                  *

" Ca me dégoûte d'être aimable selon votre conception de l'amabilité"

            
                                                                                   *

Quelq'un qui, en faisant l'amour, s'arrêterait et dirait sincèrement : "Je ne sais pas comment continuer"

                                                                                  *

"Il faut que je me déshabitue d'avoir mauvaise conscience lorsque je ne ressens rien"

                                                                                  *

Une saison nouvelle : déjà les petits bâtonnets des esquimaux dans le sable des allées

                                                                                  *

Vu, à l'instant, la première antenne de télévision rouillée de ma vie : joie

                                                                                  *

Caresser quelqu'un jusqu'à le débarrasser de son angoisse, pour toujours


                                                                                  *

Surtout ne pas être emporté, ému par ce que l'on dit : ainsi on peut dormir tranquille

                                                                                  *

Dans le métro de six heures du soir : la barre pleine de mains, de haut en bas, et la mienne tout en haut

                                                                                  *

J'attends patiemment les pensées que je ne veux pas - ce sont elles qui comptent

                                                                                  *

Comme si j'étais au fond toujours illuminé : il me faudrait seulement me donner la peine de m'en pénétrer

                                                                                  *

Mettre une pancarte devant ma maison avec cet avertissement : "Attention ! Dans cette maison, on lit !"


                                                                                  *

Le regard d'une jeune fille, sur un escalier roulant, qui m'a ébranlé, délivré, moi, l'homme aux opinions bien arrêtées; elle me regarda comme si elle avait justement besoin de moi, ne fût-ce que comme passager d'un escalier roulant

                                                                                  *


Devenir plus âgé dans les moments où l'on se tait, plus fort

                                                                                  *

Que de fois encore "ce qu'on pense" me gêne quand je pense en toute liberté

                                                                                  *

G. qui dit "Ça c'est beau!" avant même que ce soit devenu beau

                                                                                  *

L'absence d'amour commence : on demande à quelqu'un :  "et vous, qu'est ce que vous faites?"

                                                                                  *

Question à la ménagère : "Que vous représentez-vous aux mots : "tarte aux pommes"? - "Des miettes sur le sol"

                                                                                  *

Il prit son élan en reculant loin dans la solitude pour être apte à la société

                                                                                 *

Un jour où on arriverait sans efforts à s'occuper d'enfants

                                                                                 *

S'en tirer sans musique

                                                                                 *

A partir de maintenant, justifier tout ce que je fais par la phrase : " que voulez vous, c'est la guerre! "

                                                                                 *

Lire dans une publicité que la vie est belle : je le ressens comme une insolence dirigée contre moi

                                                                                  *

Il ne devrait pas y avoir d'excuse à l'indifférence de quelqu'un pour un autre, du genre : " Ce n'est qu'un employé et il est traité par ses supérieurs hiérarchiques de la manière dont lui-même agit avec les gens avec qui il a affaire" - il faudrait que la responsabilité existe pour elle même sans cette escroquerie des causes



handke

(Extraits de son Journal 1975-1977, Le Poids du monde)

 

Commenter cet article